Iwanu Ga Hana

Les élucubrations d'une âme en peine emplie d'aigreur et de spleen.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Votre 1er sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 18:31

Prenez le temps de lire ces informations avant de vous lancer dans l'administration de votre forum:

Comment accéder à votre panneau d'administration ?
Dans le menu du haut, cliquez sur connexion, une nouvelle page s'affiche, renseigner le nom d'utilisateur « admin » et le mot de passe que vous avez indiqué lors de votre enregistrement. Si vous avez perdu ou oublié votre mot de passe, cliquez ici. Une fois que vous êtes connecté, cliquez sur le lien "Panneau d'administration" en bas de la page.

Comment modifier l'apparence de votre forum ?
Vous pouvez modifier l'apparence de votre forum en sélectionnant un thème (chaque thème affiche des images, des icônes et des couleurs différentes). Pour cela rendez-vous dans le panneau d'administration cliquez sur Gestion dans le menu thème et choisissez l'un des thèmes proposés. Vous pourrez par la suite modifier librement ou choisir un autre thème.

Comment gérer les catégories et les forums?
Vous pouvez ajouter, modifier et supprimer les catégories et les forums que vous aurez créés à tout moment et indéfiniment. Pour cela cliquez dans le panneau de configuration, sur gestion dans le menu forum et cliquez sur ajouter (un forum ou une catégorie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 18:34

L'ennui me submerge depuis quelques jours. Pourquoi ne suis-je pas au faîte de ma jeunesse pâle et furieuse comme du temps où je faisais montre d'une hardiesse vengeresse envers ceux qui osaient souillé la pureté de ma bien-aimée dans sa fascinante vastitude ? Je l'ignore et, dussé-je pour cela être taxé d'égoïsme, sachez que je m'en moque éperdument. Peu me chaut de me soucier des commisérations de cette idiote ; ce n'est pas moi qui ai trahi la première, que je sache.

Du reste, je ne pense pas que tu sois très bien placée pour me faire des leçons de morale. Je sais pertinemment ce que tu craches pendant que j'ai le dos tourné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 18:35

INFP 4w5, probablement. Je me reconnais de façon criante dans la mélancolie viscérale du Fi dom, bien que cela puisse être tout à fait du 4. Je l'ignore. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 18:36

J'abhorre l'Humanité, cette fange boueuse qui produit les pires ordures qui puissent exister. Leur existence va à l'encontre de la perfection esthétique que je cherche depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 18:39

Au risque de paraître quelque peu véhémente, je ne vois pas quel est le rapport entre les digressions pseudo-métaphysiques de cet idiot et l'utilité de mon implication dans cette affaire incommensurablement inutile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 18:39

Je suppose que j'ai légèrement mûri, on va dire. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 18:50

Merci Green !
Je me reconnais énormément dans les propos de Reznor - à ceci près que je n'ai jamais réellement douté de mon Fi, il est justement TROP présent (et envahissant !) pour que je puisse l'occulter...

Mais le côté froidement analytique, la méfiance envers ses propres émotions et la tolérance limitée envers celles des autres, ainsi que ce fameux contre-courant rationalisateur venant s'entrechoquer avec Fi, correspondent totalement à mon propre schéma mental. D'où l'hypothèse plus que plausible de 5w4... mais il faut encore que je fouille la question. (si je beugue, j'ouvrirai sans doute un énième topic "recherche de type"...)
Enfin bon, c'est pas trop l'endroit pour en parler de toute manière, là en l'occurrence c'est HS, puisque mes interrogations concernent l'ennéagramme et non le MBTI. Donc bref Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 19:01

Ouch. Comment oses-tu crucifier ainsi mon pauvre Fi ? C'est une infamie que je ne te pardonnerai jamais jusqu'à la fin de mon existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 19:30

Je m'enivre de ces relents d'aigreur et de misanthropie depuis, sans doute, les affres de l'âge ingrat. Vous me voyez terriblement marrie si je vous ai donné une si mauvaise impression de ma pitoyable personne, mais, très cher ami, sachez que vous êtes la première personne à avoir eu l'immense vilenie d'avoir trahi la confiance que j'avais placée en vous.

De ce fait, vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 19:33

S je vous ai heurtée dans vos sentiments de quelque manière que ce soit, sachez que j'en suis terriblement marrie. Non seulement cela n'était pas du tout dans mes sombres desseins, mais j'aimerais que vous sachiez que j'ai toujours tenu en haute estime votre poésie à la fois macabre et romantique ; et, au risque de vous surprendre, je le pense sincèrement. Cela signifie-t-il pour autant que je dois faire l'impasse sur vos comportements passés ? Je ne le pense pas. Cela n'est pas la première fois que les gens se plaignent de vos réflexions hautaines et méprisantes. Vous n'êtes pas sans savoir que je tiens plus que toute autre chose à l'harmonie du forum, quel qu'en soit le prix. Je n'hésiterai pas à vous bannir ex abrupto de la communauté si j'y suis obligée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 19:47

Lui accorder une quelconque crédibilité sur le plan intellectuel serait lui faire trop d'honneur. Donc ce sera sans moi. Smile

Au revoir. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 20:12

C'est tout à fait logique que je lui en veuille après tout ce qu'il a pu commettre dans sa misérable existence. Je ne comprends même pas pourquoi vous tenez à ce point à la défendre alors qu'il revendique clairement sa méchanceté viscérale.

Le voir souffrir ainsi, c'est effectivement l'épectase !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 20:21

Donald Duck > Nietzsche. Deal with it. Dame

Tu mets exactement les mots sur les points que je lui reproche. Son étroitesse d'esprit fait qu'il est très désagréable de discuter avec lui, parce qu'en plus de te prendre de haut avec une forme d'hautaineté faussement aristocratique des plus puériles, il est plus intéressé à l'idée d'imposer son point de vue au lieu de discuter sérieusement, quitte à faire montre de mauvaise foi. Je n'ai pas trop aimé non plus la façon dont il critiquait sans cesse La Chouette (qui est effectivement un sujet plus ou moins controversé). Qu'on ne soit pas d'accord avec elle et qu'on la trouve puérile est une chose ; de là à l'attaquer sur son soi-disant manque de qualités physiques en disant que ça la rend terriblement antipathique, bof quoi. Et c'est lâche d'attaquer sur le physique. D'autant que ça cache un fond de misogynie primaire, que je trouve personnellement nauséabond. En tout cas, si jamais je le recroise sur la cb, ça risque de faire des étincelles comme à l'époque. Le jour où je me suis inscrite sur le forum (c'était en été dernier), je me suis prise la tête avec lui. Mais j'ai l'impression que peu de personnes n'osent remettre en question sa sacro-sainte parole...

Du coup, il part du postulat que ceux qui commettent l'impardonnable blasphème de les lui briser (en gros, ne pas être forcément d'accord avec tout ce qu'il dit) sont forcément des INFJ issus des entrailles fangeuses de Satan. À croire que j'ai crucifié son Fi sans le vouloir. Il reproche aux INFJ (dont moi, même si je ne suis plus sûre de l'être) d'adopter une vision manichéenne selon laquelle toute personne en désaccord avec aux seraient des ennemis ; mais, sans vouloir être chafouine, il me donne plus l'impression d'être l'incarnation absolue de ce qu'il dénonce que moi-même ; et puis la façon dont il parle des INFJ comme d'une espèce agissant comme une tribu est quelque peu désopilante. Soral dénonce le complot judéo-maçonnico-satanico-pédophile ; Rockman fustige avec une hardiesse vengeresse les fomentations de ces squalides INFJ.

J'ai des blocages assez étranges à narrer. Outre les conventions sociales qui me font absolument absurdes, je pense que ma solitude est fortement liée à mon incapacité chronique à vivre le moment présent. C'est comme si j'évoluais, en quelque sorte, dans une dimension parallèle où le Temps serait figé éternellement pendant qu'il coulerait de façon normale pour les autres ; je me sens prisonnière de ce sentiment de décalage prégnant qui fait que je ne me considère non comme une humaine, mais plutôt comme une sorte d'extra-terrestre dont les bizarreries métaphysiques sont viscéralement incompatibles avec la façon dont est agencée la société. Je suis aussi particulièrement sujette aux crises existentielles. Je crois que j'ai du mal à tolérer le non-sens apparent du monde entier ; j'ai un besoin irrépressible de comprendre la signification même de mon existence et de ce que je suis vraiment à l'intérieur de cette enveloppe charnelle censée me représenter, bien que je ne lui accorde aucune parenté tant je suis détachée de tout ce qui est physique.

Quant à mon image, je ne sais pas si je le fais sciemment ou non, mais il y a toujours un décalage entre l'image de froideur hautaine que je dégage et ce que je suis à l'intérieur. Comme je ne suis pas le genre de personne à extérioriser mes sentiments, et que je passe plus de temps à errer çà et là dans mes pensées ainsi que mes innombrables chimères, il peut parfois arriver qu'il y ait des malentendus ; et, dès que quelque chose me gêne socialement, je suis pétrifiée à un point qu'on dirait que je fais mourir sur-le-champ. Mes angoisses sont également exacerbées par le monde extérieur. Quand je m'aventure dehors, j'éprouve un sentiment de malaise tel que j'ai seulement envie de rentrer et de m'isoler ad vitam æternam. Non seulement je me sens irréelle et en proie à un malaise croissant dû au caractère peu familier du monde extérieur, mais c'est comme si je ressentais les stimulus avec une sensibilité d'une acuité un peu trop développée. Ça explique sûrement ce mur métaphysique que j'érige désespérément ; c'est, si je puis dire, un moyen de me protéger émotionnellement. C'est effrayant de se sentir nue comme un ver. Si une créature méphitique à la Faust me proposer de transcender ma nature de simple mortelle afin que je puisse me transformer en pur esprit, j'accepterais cette proposition sans aucun remords.

Au sujet de mes relations sociales, j'ai une vision extrêmement idéaliste de ce que doit être l'amitié et l'amour (même si je ne sais pas vraiment si j'ai déjà été amoureuse, encore que), et l'une des choses qui me dégoûte le plus au monde, c'est le chantage affectif et les coups de poignard dans le dos. C'est une désillusion assez amère de se rendre compte que la personne que tu considérais comme une sœur, en plus de ne pas te comprendre le moins du monde, n'éprouve pas la plus infime once d'intérêt à ton égard. Malheureusement, j'ai la rancune tendance et j'ai tendance à ruminer pendant de très longues périodes.

Final Fantasy est l'allégorie même de mon enfance. Rien qu'à l'idée d'en parler avec quelqu'un, je suis émue jusqu'aux larmes tellement cette période édénique (qui ne l'était pas tant que ça, en fait, mais bon) est liée de façon absolue à ces moments où je laissais mon esprit voguer tranquillement dans ces univers à la fois si fascinants et mystérieux.

Ah, Squaresoft et les JRPG, je vous aime tant.... *se sent d'humeur étrangement romantique.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 20:26

Bien le bonsoir,

J'ai finalement pensé qu'il serait plus agréable que je refonde un salon où je pourrai m'épancher comme bon me semble au lieu d'errer çà et là sur le forum, en proie à mes pensées les plus funestes, et désespérément assiégée par mes fantasmagories morbides. Ceux qui aiment Nine Inch Nails auront remarqué que le titre de mon salon est issu de ce que je considère comme l'une des œuvres les plus abouties de Trent Reznor, et une représentation malheureusement trop parfaite de l'état mental dans lequel je dépéris depuis les affres de l'adolescence.

Comme cela fait plusieurs années que je suis inscrite sur ce forum, j'ai arboré moult pseudos au fil de mes différentes incarnations ici, et, bien que ma présence soit tantôt fantomatique, tantôt erratique, j'estime que c'est un des seuls liens qui me relient encore aux autres gens. Je suis quelqu'un d'irréductiblement asocial qui ne se lie guère facilement aux autres, a fortiori après certaines trahisons que j'ai subies par le passé. D'aucuns diront que je suis extrêmement désillusionnée, voire pessimiste, mais j'ai une bien piètre image de l'Humanité en général qui ne cesse d'aller de pis en pis au fur et à mesure que je rumine mon aigreur et ma misanthropie exacerbées. Je suis très nihiliste, et estime avec un mélange improbable de détachement hautain et de désespoir existentiel que rien n'a réellement de sens ici-bas, y compris mon existence, surtout ma propre existence ; je suis persuadée que je n'atteindrai jamais la trentaine, car rien ne serait plus horrible à mes yeux que de continuer à vivre dans un monde que je hais et qui me le rend définitivement bien.

Je suis hantée depuis plusieurs années par des pensées suicidaires se faisant de plus en plus obsédantes, comme si une voix narquois me susurrait à l'oreille dans un don empreint d'alacrité morbide que je ne suis rien de plus qu'une abomination dont la vie n'a la plus infinitésimale once de valeur. J'eusse voulu ne jamais exister, me noyer dans une mer de néant, atteindre l'ataraxie que je désire tant en expiant enfin, mais je suis bloquée ici pour l'instant. J'ai tenté derechef de mettre un terme à ma misérable existence, et, comme vous vous en doutez, j'ai échoué, la connexion wifi dans l'au-delà n'ayant visiblement pas encore été mise au point. Mon esprit est un bourbier des plus cauchemardesques, un lieu sinistre où règnent folie et haine de soi dans l'allégresse la plus sombre, où le désespoir a la main-mise sur l'espoir et dévaste tout sur son passage en éclatant d'un rire sardonique. Tout y est fuligineux, hideux, morbide, instable, une myriade toxique d'émotions toutes plus négatives et noires les unes que les autres, et qui s'amoncellent petit à petit pour imploser et me scinder en petits fragments qui rendent impossible la distinction entre rêve et réalité, car mon esprit s'est littéralement désintégré et ne sait désormais plus s'il est lucide ou s'il a sombré dans la folie la plus insondable. En résumé, je ne sais plus que je suis, et seules mes chimères les plus grotesques et les plus délurées parviennent encore à allumer une flamme vacille dans mon âme. La Réalité est ma plus grande ennemie depuis plusieurs années, voire l'Éternité. Je me bats désespérément contre elle tout en sachant néanmoins mieux que quiconque que c'est une bataille perdue d'avance : elle me terrasse de plein fouet, me raille, me rabaisse, m'humiliant tout en y prenant du plaisir. Je suis enchaînée à cette réalité comme le forçat l'est à la chaîne. Seule la Mort incarne à mes yeux une certaine forme de paix et de sérénité. Libérée de cette enveloppe charnelle n'étant pas moi-même, je serai libre de goûter au repos le plus absolu pour toute l'Éternité. Je suis malheureuse et terriblement désespérée dans cette existence insipide où tout m'est viscéralement, même les choses que j'affectionnais avec tant d'entrain par le passé. Je me peine à me rappeler la dernière fois que j'ai été véritablement heureuse... Tout ce que j'ai vécu jusqu'à mes vingt-quatre années d'existence me semblent si lointaine, si irréelles, que je me demande si tout ceci n'est rien de plus qu'un délire saugrenu issu tout droit des profondeurs bourbeuses de mon cerveau caligineux, mais, isolée et instable émotionnellement, il n'est guère étonnant que je questionne la concrétude de mon existence même, et, pour le meilleur et surtout pour le pire, j'ai toujours eu un faible pour les questions existentielles qui sont, pour ainsi dire, la clef de voûte de mes névroses les plus obsédantes. Vous est-il déjà arrivé de vous sentir flotter çà et là comme si vous n'étiez qu'une vulgaire chimère ? Avez-vous déjà contemplé vos mains avec un sentiment de malaise extrême, comme si elles ne vous appartenaient pas réellement ? Avez-vous déjà observé avec une répugnance quasi-instinctive votre reflet dans le miroir qui est tout sauf vous ? D'après le Myers Briggs, un test psychologie basé sur le travail faramineux de l'éminent Gustav Jung, je serais une INFJ, le type de personnalité le plus rare condensant des figures extrêmes comme Hitler, mais aussi des philanthropes authentiques comme Gandhi. Les seize types de personnalité répertoriés par le MBTI comportent chacune quatre fonctions : la dominante, l'auxiliaire, la tertiaire, et l'inférieure. Et les INFJ (à l'instar des INTJ) sont réputés pour employer l'intuition introvertie comme fonction dominante, une arme à double-tranchant, le cadeau empoisonné par excellence. Ceux qui utilisent l'intuition introvertie sont condamnés à errer dans le labyrinthe insondable de leur psyché, et, comme la fonction sensitive (celle qui apporte une conscience aiguisée de l'enveloppe charnelle ?) est inférieure chez eux, ils sont condamnés à éprouver un sentiment de dissociation insupportable avec le monde physique tout en étant maladivement hypersensibles. Vous voyez les poèmes torturés et cryptiques d'Artaud dans lesquels il s'épanche sur sa peur d'être devenu fou ? C'est symptomatique d'un INFJ dont l'intuition introverti l'a condamné à être piégé dans les méandres de sa tête pour toute l'éternité. On pourra citer également Isidore Ducasse, plus connu sous le sobriquet de Lautréamont, lui qui mourut tragiquement de la turberculose à mon âge après avoir accouché de ce chef-d'œuvre que sont les Chants de Maldoror, a probablement lui aussi subi les affres cauchemardesques de l'intuition introvertie. C'est ce que je ressens sempiternellement à chaque fois que je goûte chacun de ses poèmes avec un plaisir inaltérable. Le MBTI peut expliquer pas mal de choses sur mon état mental, et j'ai ouï-dire que la plupart des INxx étaient susceptibles de faire une dépression, car leur fonctionnement cérébral les rendent totalement incompatibles avec la façon dont la société fonctionne. Bien sûr, le MBTI n'explique pas du tout, et je remarque que j'ai légèrement digressé. Pardonnez-moi. Quand quelque chose me passionne au plus haut point, j'en fais généralement une obsession maladive. Cela explique notamment mon attirance immodérée pour les mangas et en règle générale le monde de la japanimation. J'ai passé tant de temps à élaborer de manière consciencieuse mon monde intérieur que le mode la Réalité me paraît fade à mes yeux. D'aucuns critiquement mon immaturité éhontée, me lapideront de faire montre d'un tel angélisme, mais il s'avère que le monde réel m'indiffère au point que je suis persuadée de ne pas être une humaine. Comment, en effet, puis-je me sentir humaine dans un monde auquel je suis absolument opposée ? Depuis l'enfance, j'ai ressenti un sentiment de décalage insupportable avec mes soi-disant congénères, une fissure impossible à combler à cause de ma différence inhérente avec les autres. Ceux que j'ai côtoyés jusqu'à maintenant ne m'ont jamais comprise. Ils ne voyaient qu'un vulgaire masque que je m'efforçais d'arborer afin de ne pas me faire rejeter, mais ce n'était pas la véritable moi. Il y a toujours eu un gouffre abyssale entre ce que je suis vraiment et ce que les gens voyaient à l'extérieur. Comme si c'étaient deux entités séparées... Parfois je me demande qui je suis réellement à travers toutes ces personas que j'arbore. Laquelle est-elle vraiment moi ? Et si je n'étais finalement pas moi-même ? Qu'un vulgaire réceptacle des autres ? Cette idée m'est viscéralement intolérable, titille de plein fouet mon orgueil incommensurable de solitaire ombrageuse qui s'enorgueillit de vivre seule, sans avoir besoin de qui que ce soit. J'eusse pourtant voulu que quelqu'un me comprît sincèrement. Oh ! j'eusse tant désiré rencontrer mon alter-ego à travers ces épopées solitaires s'étendant à l'infini, mais cette idée n'est, hélas ! qu'une chimère destinée à s'estomper tôt ou tard. Mes transes romanesques s'opposent véhémentement à la concrétude froide et impitoyable de notre monde, et j'en paye évidemment le prix fort. Je suis condamnée à finir crucifiée sur l'autel de mes délires solipsistes, car je suis probablement damnée. Damnée d'être née, et damnée d'être à ce point étrange et bizarre. Je ne suis pas une humaine. Je suis quelqu'un d'indéfinissable par les critères humains...

Rimbaud disait qu'il lui serait loisible de posséder la Vérité dans une âme et un corps, mais j'en suis incapable...

"Ce qui est créé par l'esprit est plus vivant que par la matière."
Charles Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 21:16

Gebrechlichkeit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 21:17

Sünde. Ich bin ein engel der dunkelheit. Ein engel der sünde. Ein engel der gebrechlichkeit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 21:17

Komm süsser tod!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 21:23

I was born from her desire to put an end to this meaningless world of yours sullied by endless sins commited by worthless humans...

This is why I decided to blow away this world along with myself. Even Death is powerless against my willpower.

Kissing the cold lips of the goddess of death, what a great honor! The antisocial poet from the depths of darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 21:29

I read with a great interest Flowers of evil (the manga and the poems from Baudelaire), Dangerous Liaisons, etc... His hatred towards us is genuine, apparently. I was also a bit skeptical when I heard about this betrayal towards the old master.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 21:30

INFJs, if I can put it like this, are more concerted about other people and tend to be highly mesmerized by their inherent idiosyncrasy. They are highly respectful of those who are able of assuming their difference especially if those INFJs are fours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 21:33

You were born from my despair, my little girl! Thy heart is filled with the darkest thoughts, the deeper despair... The more you hate thyself, the better! Thou shalt hate thyself for all the sins you have committed in all your previous incarnations. And then thou shalt sacrifice thy life for the sake of my human instrumentality project. Everything has always been written in the Dead Sea Scrolls many centuries before your birth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Jeu 24 Nov - 22:15

Once we seize space, we'll all...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Apocalypse
Admin
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 24/11/2016

MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   Mer 30 Nov - 15:31

De PatrickLaTrick
09:50 02/10/2016[Répondre] [Supprimer]
poka Bonjour l'ami(e) ! poka

Voici les liens pour la série Monogatari (ils sont dans l'ordre de visionnage) :

Bakemonogatari en 1080-720p : http://uptobox.com/kmayqt2nn96x

Nisemonogatari en 1080-720p : http://uptobox.com/cgurkbcdmtaa

Nekomonogatari : Kuro en 720p : http://uptobox.com/zok7x2qjdt2s

Monogatari Second Season 1080p :

1 - http://uptobox.com/lub70btmtpqw

2 - http://uptobox.com/d7vbiq01dw3d

3 - http://uptobox.com/3xh3b8607gr7

Hanamonogatari : http://uptobox.com/cyjqtlmf47jd

Tsukimonogatari : http://uptobox.com/379fg1ifdakf

Owarimonogatari : http://uptobox.com/llyn35b5nm7x

Koyomimonogatari : http://uptobox.com/ak6tcxwavs58

heart Je te souhaite un agréable visionnage. heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourobos.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre 1er sujet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre 1er sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est votre philosophie de la vie?
» L’Islâm, religion du juste milieu...
» Votre 1er sujet
» COmment avez-vous passé votre Exam's ?
» Vos parents n'aiment pas votre style? sont ils pour ou contre?Vous frenent ils dans votre recherche de personnalité???reponses+commentaires s.v.p.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Iwanu Ga Hana :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: